Pourim

Pourim est une fête d’origine biblique mais d’institution rabbinique, qui commémore les événements relatés dans le Livre d’Esther. Ceux-ci ont été vécus comme la délivrance miraculeuse d’un massacre de grande ampleur, planifié par Haman l’Agaggite dans tout l’Empire perse au temps de sa splendeur. La fête est célébrée chaque année à la date du 14 adar. Aux pratiques traditionnelles, consignées dans le Livre d’Esther et ordonnancées par les Sages de la Mishna, se sont ajoutées diverses coutumes, notamment culinaires avec les hamantaschen et fazuelos, ainsi que des manifestations joyeuses et extravagantes comme l’encouragement à l’ébriété, l’usage de crécelles à l’évocation du nom de Haman ou les mascarades inspirées des carnavals italiens. Le Jeûne d'Esther : La veille de Pourim, le 13 Adar, les Juifs de Perse furent autorisés, par décret royal, à repousser toute attaque des hommes de main de Haman. Les Juifs accompagnèrent leur combat de prières et de jeûnes. En souvenir de ces jeûnes, nous avons l'habitude de jeûner le 13 Adar. Ce jeûne commence avant le lever du soleil, et finit environ trente cinq minutes après le coucher du soleil.

 

Les cinq Mitsvot de Pourim:

  • Michloa'h Manoth: Pourim insiste sur les deux notions -l'amitié et l'unité- qui servent de base au miracle de Pourim. C'est pourquoi nous envoyons des cadeaux à nos amis et à nos parents. Pour accomplir cette Mitzvah, nous devons envoyer au mois deux aliments différents (patisseries, fruits, boissons, etc. - prêts à consommer) au moins à une personne.
  • Les Déguisements Il existe de nombreuses explications à propos des masques et des déguisements de Pourim. L'une d'elles est basée sur le fait que le nom de Dieu n'est pas mentionné explicitement dans la Meguilah. Cependant à travers les nombreux détails nous apercevons la présence Divine. Plus nous étudions certains événements, plus nous comprenons que chaque coïncidence, chaque détail apparemment insignifiant a été agencé par le Tout-Puissant. Les masques nous rappellent la présence implicite de Dieu au cours de ces événements; Il agissait à notre insu, comme s'Il portait un masque.
  • Michté (Le Festin): Le festin est la quatrième Mitzvah de Pourim. Il faut "manger, boire (d'après le Talmud, il faut prendre des boissons fortes) et être joyeux". Le jour de Pourim nous devons organiser une "Séoudah" (repas familial). Celle-ci commence dans l'après-midi et se termine tard dans la soirée.
  • Ma'hasit Hachekel: On a coutume, avant la prière de Min'ha, de donner trois pièces de 50 cent d'euro à la charité. Cela rappelle la contribution annuelle que les juifs donnaient au Temple pendant le mois de Adar. Le soir de Pourim nous lisons la Meguila. Une Mitsva pour chacun, hommes, femmes et enfants, d'écouter la lecture de la Meguila. Elle nous raconte et nous fait revivre le grand miracle de Pourim. AL HANISSIM Dans la "Amidah" et la prière d'après le repas, le "Birkat Hamazone", on ajoute un paragraphe spécial pour Pourim, commençant par les mots "Al Hanissim". On a également coutume de se déguiser à l'occasion de la fête et comme pour toutes les Mitsvot, il faut encourager les enfants à pratiquer celles de Pourim. Matanoth Laévyonime
  • Matanont Laevyonim: Faire des dons aux pauvres. Tout au long de l'année, les Juifs doivent se sentir responsables du bien-être des pauvres. Mais cette notion prend un sens particulier à Pourim, car en aidant un Juif à célébrer dignement Pourim, nous montrons que nous sommes un peuple uni par un but commun. Nous accomplissons cette Mitzvah en donnant de l'argent au moins à deux pauvres. Il faut aussi encourager les jeunes enfants à observer cette Mitzvah. Maimonide, dans son code de lois, a spécifié qu'il est préférable de dépenser davantage d'argent pour accomplir cette Mitzvah que pour les autres Mitzvoth de Pourim.

Pourim 2002

 Pourim 2003

 Pourim 2004

Pourim 2005

Pourim 2006

 Pourim Luxembourg 2007

Pourim 2008

Pourim 2009

Pourim 2010

Pourim 2012

 

 
Pourim 2013